Blogue

Trois défis des cours en ligne et leurs solutions

Par: Frédérique Escudier, Ph. D.

18 août 2020

Vous suivez maintenant des cours en ligne? Cela a ses avantages! Vous allez pouvoir suivre vos cours dans le confort de votre domicile et regagner le temps auparavant alloué au transport. Cependant, les cours en ligne viennent également avec plusieurs défis qui peuvent significativement affecter votre productivité. Il faudra donc user de quelques stratégies pour retrouver votre efficacité.

Défi 1 : Éliminer les distractions

Lorsqu’on doit travailler de chez soi, notre environnement regorge de sources de distractions potentielles, tels des objets, du bruit du quotidien ou des conversations de personnes avec qui l’on vit. Ces distractions sont très nuisibles à l’apprentissage, puisqu’elles coupent constamment le fil de la pensée. En conséquence, on raisonne de façon plus superficielle et il est donc plus difficile de saisir des notions complexes ou de comprendre une lecture de façon approfondie. La mémorisation s’en trouve également très affectée, car l’information à retenir s’envole avant même d’avoir pu s’ancrer en mémoire pour laisser place à la distraction. En plus de nuire à la qualité du travail, les distractions allongent le temps d’étude, car après chaque distraction, le cerveau a besoin de temps pour retrouver où il en était. Ainsi, les étudiants qui lisent un texte tout en étant actifs sur les réseaux sociaux mettraient entre 22% et 59% de temps de plus à le lire. Même en soustrayant le temps passé sur les réseaux sociaux, le temps de lecture est plus long, puisque les étudiants doivent régulièrement relire des passages du texte pour parvenir à le comprendre. 

Avec les cours en ligne, faites donc très attention au multitâche et aux distractions venant de votre téléphone et de votre ordinateur! Les écrans sont l’ennemi numéro 1 de la productivité, car nous les consultons fréquemment et durant une période de temps suffisamment prolongée (plus de 15 secondes) pour qu’ils nous déconcentrent de la tâche en cours. De plus, très mauvais juges de notre comportement, nous avons tendance à grandement sous-estimer le temps que nous consacrons aux écrans et donc à quel point leur utilisation nous est néfaste. Sans avoir de professeur en face de soi et sans être entouré de nos collègues, nous allons avoir tendance à être moins discipliné et à consulter notre téléphone plus fréquemment que nous l’aurions fait en cours. Comme nous suivons le cours sur l’ordinateur, nous sommes également plus à risque de nous laisser distraire par d’autres choses (consulter nos courriels, surfer sur internet, jeter un œil sur nos réseaux sociaux) qui ne seront qu’à un clic de portée.

Comment faire :

Reconnaître et supprimer les distracteurs

Pour limiter les distractions, il faut reconnaître les déclencheurs qui nous distraient et trouver des solutions pour les éliminer. Il nous sera beaucoup plus facile d’éliminer ainsi les distracteurs à leur source plutôt que de lutter sans cesse contre eux pour essayer de les ignorer. Voici quelques exemples: 

Distraction Déclencheur Solution
Je vais sur Instagram ou sur YouTube au lieu d’étudier. Lorsque j’étudie et que je commence à m’ennuyer, j’ai tendance, sans m’en rendre compte, à prendre mon téléphone et aller sur des applications que j’aime ou à aller naviguer sur internet sur mon ordinateur. J’utilise une application ou un logiciel qui me permet de bloquer les applications de mon choix qui ont tendance à me distraire (ex. : Stay Focused).
Je me mets à faire le ménage alors que je devrais travailler. Je travaille puis je vois du linge sale ou des tasses de café qui traînent et je n’arrive pas à m’empêcher de ne rien ramasser. Je me crée un petit espace de travail dépourvu de distracteurs. Je peux laisser sur mon bureau le matériel pour le cours que j’étudie mais j’enlève de ma vue les objets qui pourraient me distraire, tels que certains objets du quotidien, le matériel des autres cours ou mes post-it de listes de choses à faire.

Défi 2 : Bien gérer son temps

Les cours en ligne requièrent davantage d’autodiscipline que les cours en personne. Loin de vos professeurs et de vos collègues, vous allez être privé de certaines discussions qui avaient lieu avant et après les cours qui auraient pu vous servir de rappels sur le travail à faire associé au cours. Vous êtes donc plus à risque d’oublier une tâche ou de vous y prendre un peu trop tard pour commencer un projet.

Comment faire :

Inscrire les dates importantes
Dès le début de la session, lorsque vous avez en main votre plan de cours, n’attendez pas et inscrivez dans votre agenda toutes les dates importantes des travaux et évènements liés au cours :

  • remise des travaux;
  • examens;
  • lectures que vous devez avoir effectuées.

Décomposer les travaux
Réfléchissez à chaque travail à effectuer et déterminez les différentes étapes pour les mener à bien. Vous passerez ainsi d’un projet lointain et abstrait (« Étudier pour l’examen de sciences ») à une tâche concrète à réaliser à court terme (« Lire les pages X à X du manuel et créer une fiche résumé »). Avoir une petite tâche concrète dans votre agenda plutôt qu’une tâche abstraite vous aidera également grandement à passer à l’action. La tâche vous semblera moins intimidante et plus facile à réaliser, et vous serez ainsi moins à risque de procrastiner.

Et enfin, n’oubliez pas de consulter votre agenda pour vous remettre en tête ce que vous devez faire! Regardez chaque matin ce qui est à votre horaire pour la journée et profitez-en pour jeter un coup d’œil rapide aux prochains jours et au reste de la session pour vous remémorer le travail qui s’en vient. 

Défi 3 : Rester motivé

Ne plus aller aux cours physiquement et ne plus voir ses camarades de classe peuvent nuire à la motivation. Il va donc falloir faire un peu plus d’effort que d’habitude pour donner du sens à ses études et arriver ainsi à se garder motivé. On en sera récompensé par une plus grande facilité à se mettre au travail et à persévérer.

Comment faire :

Donner de l’importance au cours
Traitez vos cours en ligne de la même façon que vous traitez les cours en personne. Ainsi, évitez de programmer votre réveil une minute avant l’heure de début du cours et de suivre le cours à moitié éveillé dans votre lit tout en prenant votre déjeuner. Prenez donc le temps, comme pour un « vrai » cours, de prendre une douche et votre déjeuner avant le cours et de vous installer dans un espace de travail sans distracteurs et bien aménagé qui vous permettra de prendre des notes de bonne qualité. 

Prendre conscience de l’utilité du cours
Essayez d’abord de vous remémorer l’utilité de ce que vous êtes en train d’apprendre par rapport à des objectifs que vous vous êtes fixés. Établissez des liens entre le contenu du cours et les connaissances dont vous aurez besoin plus tard dans le programme d’études supérieures ou le métier qui vous intéresse. Réfléchissez également à l’utilité future, dans différents contextes, des compétences que vous êtes en train de développer par votre travail. Ainsi, préparer une présentation orale vous permet de développer des habiletés de communication orale qui vous serviront autant lors d’un entretien d’embauche ou de présentations de projets à des collègues, à des partenaires ou à des clients dans un futur emploi.

Rendre la période d’étude plus agréable
Vous pourriez également faire des séances d’étude avec vos amis, en respectant les règles de distanciation physique, bien sûr! Cela pourrait même se faire dans des groupes d’étude en ligne si vous ne pouvez pas voir vos amis en personne. Vous ajouterez ainsi un côté social à votre séance d’étude et un cadre plus stimulant où vous pourrez discuter du contenu du cours. En outre, vous y trouverez davantage de plaisir que de travailler tout seul, ce qui vous aidera à vous motiver. 
Vous êtes maintenant bien outillé pour relever ces défis et commencer votre session du bon pied! Pour découvrir et développer des méthodes de travail et d’études efficaces, consultez Savoir apprendre pour réussir - Les meilleures stratégies validées par la science, disponible en version imprimée ou en version numérique

 

Frédérique Escudier, Ph. D.
Détentrice d’un doctorat en neuropsychologie, membre de l’Ordre des psychologues du Québec, Frédérique Escudier a acquis une solide expertise en tant que neuropsychologue en travaillant auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes aux prises avec des difficultés d’apprentissage. Elle est maintenant directrice scientifique de l’Institut des troubles d’apprentissage et présidente de l’Association québécoise des neuropsychologues. Auteure au sein de Pearson ERPI, elle signe avec Karen Debas, Ph. D., Savoir apprendre pour réussir – Les meilleures stratégies d’étude validées par la science.
 

Tags: cours en ligne, défis, distractions, étude, Frédérique Escudier, gérer son temps, rester motiver, Savoir apprendre pour réussir, stratégies

Produit ajouté au panier

Attention! Le produit que vous êtes sur le point d'acheter ne donne pas accès à la version numérique de l'ouvrage, mais uniquement aux exercices en ligne.

Cette transaction est une vente finale.