Blogue

Quand la motivation donne des ailes

Par: Pearson ERPI

18 février 2020

Trois astuces pour encourager les bons comportements!

Presque tout ce que nous communiquons à nos élèves leur envoie un message. Certains messages nourrissent leur motivation, alors que d’autres la briment. On n’a qu’à penser à un soupir échappé furtivement, bien malgré nous, en fin de journée. Pour ce troisième volet de notre série d’articles sur la gestion de classe, notre alliée Sophie Berthelet, enseignante d’expérience, auteure (Ces enfants trop chambardés dans le cœur, tomes 1 et 2) et conférencière engagée auprès des enfants en difficulté de comportement, nous partage ses stratégies gagnantes pour devenir un adulte des plus motivants et s’assurer d’effectuer des interventions réussies auprès de nos élèves. 

Mais qu’est-ce qu’un adulte motivant?
L’adulte motivant est à la fois un visionnaire et un révélateur. Visionnaire, car il peut voir en ses élèves ce qui sera (comportements, gestes, etc.), mais qui ne s’est pas encore manifesté. Il voit donc le potentiel de chaque élève, au-delà du moment présent. Il est aussi un révélateur, car, par ses actions, il guide progressivement ses élèves à prendre conscience des ressources qu’ils portent en eux1. Oui, mais comment?

1. Porter une attention particulière sur les comportements positifs
En tant qu’enseignant, il est primordial de prendre conscience que nos mots et nos actions ont un très grand pouvoir. Si nous laissons transparaître que nous n’avons pas une très bonne opinion d’un certain élève, ses pairs feront de même. Le contraire est, heureusement, aussi vrai: si un élève qui a plus de difficulté à fonctionner réussit à reconnaître ses forces ou ses points positifs, il sera en mesure de rehausser son opinion face à lui-même et face au groupe. C’est pourquoi l’adulte motivant sait que ce sur quoi il porte son attention prend de l’expansion2. Il porte donc son attention sur les gestes positifs, afin qu’ils prennent de plus en plus de place. Et pour y arriver, il peut compter sur un extraordinaire allié: le système de motivation. 

Sophie Berthelet propose de débuter avec un système aussi simple qu’un carton affiché au mur de la classe sur un thème donné, comme celui des étoiles. Tous les jours, l’enseignant porte son regard sur un effort, un geste d’entraide ou un comportement positif manifesté par un élève. À la fin de la journée, l’enseignant nomme l’enfant et le comportement exemplaire. Il lui remet une étoile portant son nom et mentionnant le comportement observé, que l’élève va apposer sur le carton. Après quelques jours, tous les enfants de la classe y seront. C’est à ce moment que la deuxième phase de ce système de motivation est enclenchée. L’enseignant demande à des élèves espions choisis (d’abord aux élèves en difficulté) de garder l’œil ouvert afin de remarquer des comportements d’exception et, ensuite, de les nommer autant à l’élève qu’à l’enseignant. L’enseignant va donc féliciter les deux élèves, et les élèves vont aussi se féliciter entre eux. Un triangle est ainsi formé et tous les comportements positifs sont révélés! Selon Sophie Berthelet, le but ultime que poursuit l’adulte motivant en est un d’autorégulation, d’autofélicitations de la part de l’apprenant. […] L’adulte motivant sait que lorsqu’il félicite un enfant, il lui donne l’opportunité de s’élever, de se sentir mieux, d’être enfin reconnu et confiant face à sa capacité de réussir3. Le système de motivation mis en place l’est pour une durée déterminée. Il est important de s’assurer que chaque élève reçoit son étoile. Au bout de quelques semaines, les comportements seront intégrés et le système ne sera plus nécessaire. 

2. Se donner les mots pour le dire
Afin de bien nommer les comportements positifs ou les efforts, les élèves doivent, bien entendu, posséder les mots pour ce faire. Sophie Berthelet propose donc de construire, conjointement avec les élèves, une banque de mots positifs à utiliser par tous, et surtout, compris par tous. Cette banque de mots est affichée au mur et constamment alimentée. On y note des mots tels que: bravo, je te félicite, je suis épaté(e) par…, tu me sers d’exemple quand…, tu as réussi à te dépasser, tu es un(e) champion(ne) parce ce que…, je savais que tu étais capable, c’est formidable, j’ai vu que…, tu as relevé le défi, wow! Il est aussi intéressant de se servir de la littérature jeunesse pour faire grandir sa banque de mots au fil des lectures. Ces mots servent à nommer ce que l’on peut observer. Par exemple: « J’ai remarqué que Mathieu s’est dépassé et a fait l’effort de continuer sa lecture jusqu’à la fin! ». Ce n’est donc pas qu’à l’enseignant d’être porteur de ces mots positifs, mais aussi aux enfants. Assurez-vous que les mots dits en classe soient beaux. Les enfants se sentiront bien et leur confiance en eux montera en flèche! Consultez notre liste de mots d’encouragement.

3. Reconnaître chaque petit pas 
Il est important en tant qu’adulte motivant de nommer chaque réussite, chaque amélioration, comme étant un petit pas de… GÉANT! L’adulte motivant porte donc son attention sur les changements positifs, aussi petits soient-ils, et il les souligne sincèrement et avec grande fierté. C’est pourquoi il s’assure de guider ses élèves à identifier les stratégies qui ont été gagnantes pour eux: « Tu as fait l’effort d’entrer en marchant calmement dans la classe, c’est superbe et tu vois, tu es déjà prêt à te mettre au travail! » En nommant ces stratégies, les enfants peuvent donc se les approprier. C’est ainsi que l’adulte motivant devient un révélateur, en amenant progressivement l’enfant à prendre conscience de ses ressources personnelles4. Après tout, l’adulte motivant n’oublie jamais que ce sur quoi il porte son attention prend de l’expansion.

Alors, vous êtes prêts(es) à donner des ailes à vos élèves?


Assistez à la conférence gratuite Soyez un adulte motivant sans vous démotiver de Sophie Berthelet dans le cadre de nos événements pédagogiques. Détails et inscriptions


Consultez les autres articles de notre série sur la gestion de classe: La modélisation des comportements et La transparence ou l’acceptation inconditionnelle des élèves tels qu’ils sont
 

1. Mariette Gervais, avec la collaboration de Sophie Berthelet, Ces enfants trop chambardés dans le cœur : Et maintenant on fait quoi?, Québec, Septembre éditeur, 2013, p. 26-27.
2. Citation de Serge Lanoue, thérapeute.
3. Mariette Gervais, avec la collaboration de Sophie Berthelet, Ces enfants trop chambardés dans le cœur : Et maintenant on fait quoi?, Québec, Septembre éditeur, 2013, p. 25.
4. Mariette Gervais, avec la collaboration de Sophie Berthelet, Ces enfants trop chambardés dans le cœur : Et maintenant on fait quoi?, Québec, Septembre éditeur, 2013, p. 26.

Tags: adulte motivant, banque de mots, blogue, climat de classe, gestion de classe, Sophie Berthelet, système de motivation

Produit ajouté au panier